Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'heure sombre...

Aller en bas 
AuteurMessage
Finaël
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 1586
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

MessageSujet: L'heure sombre...   Dim 29 Avr 2018 - 17:52



L’heure était sombre. Et c’était loin de n’être qu’une simple expression de langage.

Tout espoir semblait en effet avoir déserté les lieux.

Pris entre le marteau, la menace du  Nazgul reprenant possession du corps et de l’esprit de la jeune femme, et l’enclume, l’arrivée imminente de l’armée orque, l’espoir semblait un luxe totalement inutile.

Fuir ?

Impossible, les loups auraient rattrapé rapidement les fuyards, quels qu’ils soient, en opérant une véritable hécatombe.

Combattre ?

Contre une armée entière ? 

A 1 contre 100, à 1 contre 500 ? 

L’elfe regarda avec une moue amusée ses 2 carquois : 35 flèches, pas une de plus, pas une de moins. 
Contre quelques milliers d’ennemis ? 
Accepter le combat n’était qu’une forme déguisée de suicide, l’issue était certaine.

Minimiser la violence qui les attendait en tentant de réaliser un exorcisme sur la jeune fille pour tenter de mettre le Nazgul à l’écart, au moins, durant un certain temps ?
Noble et intéressante perspective…
Seulement…
Personne ne connaissait un exorcisme suffisamment puissant pour réaliser une telle prouesse.
Personne n’était en mesure de réaliser cet exorcisme pour peu qu’il y en ait un.
Et….Personne ne connaissait l’issue de cet exorcisme. 
Certes, la jeune fille serait libérée…Et le Nazgul ? Ne serait-il pas, lui aussi, d’une certaine manière, libéré ? 

Le remède, en définitive, ne serait-il pas pire que le mal ?

Cette tentative délirante de vouloir exorciser le Nazgul n’était-elle pas simplement le refus de voir la réalité, une vaine agitation pour nous faire accroire qu’il était possible de faire quelque chose, une façon détournée de tromper l’attente de la mort ?

Et quand bien même, si par un inimaginable miracle, le Nazgul parvenait à être repoussé momentanément, il restait néanmoins le léger détail d’une armée entière qui marchait inexorablement vers le village des pêcheurs. 
Et Nazgul ou pas, cette armée était de taille à réduire en cendres cette contrée et ceux qui y vivaient.

Nulle échappatoire… De quelque côté qu’on se tournait, la mort nous souriait.

Cela faisait si longtemps que les Tisseurs provoquaient l’Ennemi, il était fatal qu’un jour ou l’autre, cela finisse de cette manière.
A trop jouer avec le feu, on finit toujours par s’y brûler…

Malgré tout, il fallait prendre du repos…Le corps réclamait son dû.

Les Tisseurs avaient monté un petit camp non loin de la rive. De toute façon, Gunard, pour rien au monde n’aurait remis le pied sur un ponton. Et pour l’elfe, se reposer sous les étoiles était le plus merveilleux des endroits. 
Chacun essayait donc de trouver un sommeil, plus ou moins agité, autour du feu de braises. 
Finaël, comme à son habitude, s’était assis en tailleur, son grand arc posé en travers de ses genoux.

Il songeait paisible.

La proximité de la mort ne semblait pas l’affecter outre mesure. Comme ses compagnons il l’avait souvent côtoyée, bien trop à son goût d’ailleurs, et il avait même marché à sa rencontre, jadis.

Non, aussi étrange que cela pouvait paraître en cette heure sombre, il était heureux. 
Pas de ce bonheur exubérant qui flambe comme un feu de paille pour finir en cendres en quelques instants.
Mais heureux de cette joie profonde, sereine, qui ne trouve pas sa source dans un événement extérieur mais qui jaillit, paisible, du plus profond de l’être.

Heureux d’être en compagnie de ses amis, heureux d’avoir enfin résolu son dilemme.

Arda l’avait judicieusement remis dans le « droit chemin » en lui montrant l’évidence qu’il avait sous le nez et qu’il ne voyait pourtant pas : Arda et les Tisseurs n’étaient qu’une seule et même cause. 
Même Eodrec le lui avait dit. 
Alors oui, l’harmonie pouvait à présent illuminer, rayonner dans son cœur.
Oui, il pouvait bien mourir à présent, il avait réconcilié les deux pôles de son existence, il était en paix.

Et alors que ses compagnons se retournaient sur leur couche en essayant de trouver un sommeil fuyant, il chanta, infiniment paisible, à peine un murmure dans la nuit :

Lasto !
Tiro !  
Gîl síla na lû govaded 
Ammen nam nathronie 
Man lû vin achenitham? 
Ammen nam naud 
Arad min athrad tharbad cîl 
Ammen hebom estel

Ná Elbereth veria le, ná elenath dín síla erin rád o chuil lín.
 
 
Ce chant venait de très loin, il avait parcouru une longue distance, au fil de l’eau.


 
Intactes, les paroles s’élevaient telles qu’elles avaient été prononcées jadis. Seule la fin du chant avait été modifiée, intentionnellement :
 
"Ecoute"
"Regarde"
"Une étoile brille sur l’heure de notre rencontre"
"Nous sommes les Tisseurs"
"Quand nous reverrons-nous?
"Nous sommes liés"
"Un jour nos routes se croiseront à nouveau"
"Nous gardons espoir !"
 
"Puisse Elbereth NOUS (te) protéger, puissent ses étoiles briller sur le chemin de NOS (ta) vieS."
 
Quand le chant prit fin, après un long silence, l’elfe se leva, jeta un regard sur ses compagnons endormis, s’approcha d’Arlan et déposa un minuscule objet près de lui. 

Puis, sans hâte, il prit la direction de la forêt. 
Son pas faisait à peine frémir l’herbe qui semblait se réjouir de cette rencontre. 
Puis l’ombre de la nuit le happa et il disparut, là-bas, au milieu des arbres.

_________________

"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eodrec
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 812
Date d'inscription : 04/02/2009

Feuille de personnage
Race: Eothraim
Classe: Cavalier
Age: 24

MessageSujet: Re: L'heure sombre...   Lun 30 Avr 2018 - 14:27

Comme d'hab. cheers

_________________

Eodrec, sonneur de cor. Arpenteur de la Terre du Milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charbon-et-ether.fr
 
L'heure sombre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil. »
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: RP inter-scénarios-
Sauter vers: