Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelques jours plus tôt à Theid mor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eodrec
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 719
Date d'inscription : 04/02/2009

Feuille de personnage
Race: Eothraim
Classe: Cavalier
Age: 24

MessageSujet: Quelques jours plus tôt à Theid mor.   Sam 17 Avr 2010 - 14:57

Alors que le Rôdeur déroulait sa vision des futurs liens commerciaux entre la ville de Theid mor et son fief, le reflet des flammes de l’âtre animaient les yeux de la Communauté. Eodrec restait silencieux intensément concentré sur la démonstration géopolitique de son ami. Au fur et à mesure de l’avancement de la soirée chacun se retira, et ne resta bientôt près du feu que l’Elfe et l’Eothrem. Finaël chantonnait, tournant de temps en temps des yeux étonnés vers son compagnon silencieux, mais sans lui poser de questions. Le lendemain matin, il semblait qu’aucun des deux n’avait changé de position durant la nuit. Lorsqu’Arlan, Gunard et Théo furent descendus, le jeune homme sortit enfin de son mutisme.

« — J’ai bien réfléchi à l’analyse du Seigneur A'nvary, et j’y souscris totalement : Theid mor peut devenir un carrefour stratégique majeur que nous devrions renforcer. Si nous réussissons à récupérer et à rapporter le cœur d’appel qui revient à la ville, il est clair que l’ennemi n’aura d’autre choix que d’essayer le reprendre ici par la force. À moyen terme donc, Taidmor pourrait être un pôle d’affrontement majeur face à l’Adversaire, et nous devrions autant que possible mettre la région en état de défense. L’unité de la ville et des Peuples des collines que nous avons commencé à construire est un bon début, mais ne suffira pas, je le crains ; il nous faudrait des renforts extérieurs. J’ai, du coup, repensé à une discussion quelque peu tendue que notre ami Arlan avait eu avec sa très estimée voisine Derdre … Elle se refusait à demander des renforts au Cardolan, craignant qu’une fois sur place, les troupes en questions n’en repartent pas … J’étais alors assez d’accord avec elle. Notez qu’elle n’était pourtant pas contre l’union, dans son principe.

Or nous ne sommes pas assujettis à une telle logique ici. C’est nous qui demanderions, c’est elle qui apporterait de l’aide : elle n’a donc rien à craindre pour son fief. Avec le sauvetage de sa sœur, elle est moralement notre obligée, elle ne pourra pas nous refuser cet aide. Pourquoi donc, avec sa sœur, ne pas lui faire parvenir une lettre lui demandant d’envoyer ici un de ses capitaines, afin d’étudier les moyens à mettre en œuvre pour assurer sa possible participation à la défense de la ville ? Envoyer un « conseiller militaire » n’engage a priori à rien, mais l’entraîne dans une logique qui préparera son aide. Qui plus est, pour peu qu’il soit accompagné de deux ou trois marchands profitant de sa protection, cela serait très bon pour le commerce …

Des seigneurs de l’Arnor, c’est la seule personne que je connaisse, c’est donc la seule à laquelle j’ai pensé. Mais votre carnet d’adresse est plus vaste … Je tiens à préciser que, dans mon esprit, peu importe que la bataille soit probable ou pas. Le but est essentiellement de faire travailler ensemble des hommes — et femmes, qui jusque là refusaient de le faire.


Dernier élément de ma réflexion nocturne, sur un tout autre plan. Dans les élections à venir, je ferai tout pour faire élire Tugal, le jeune écuyer qui nous a servi d’agent de liaison avec les peuples des collines avant les événements. J’avoue qu’une « candidature officielle » n’est guère dans l’esprit des institutions que nous voulons mettre en place, mais après tout, nous avons bien désigné d’autorité le triumvirat … D’ailleurs je pense qu’il a le profil que nous recherchons — honnêteté, double culture.

Ensuite je le chargerai d’une mission précise : tenir discrètement à l’œil le « Maréchal-Protecteur » et le « Haut-Représentant » en qui ma confiance n’est que limitée. Autant que vous n’ayez pas connaissance des moyens que j’ai imaginé pour cela. Il rendra compte à Owen Denan en notre absence, et à moi à notre retour si, bien entendu, Iluvatar me prête vie. Si je devais disparaître d’ici là, il aura pour instruction de vous rendre compte à tous, et vous serez alors libre de mettre fin à sa mission.
Si je vous expose ces dernières réflexions ce matin, ce n’est pas pour demander votre approbation. Je prends la pleine responsabilité de mes actes d’aujourd’hui et ne veut en aucun cas vous mêler à une forme d’action à laquelle vous êtes, j’en comprend tout à fait les raisons profondes, réticents. Il s’agit simplement pour moi de ne rien vous cacher de ma démarche. »


Là dessus, le jeune homme se leva et sorti sous l’œil morne de ses compagnons. Mais à peine avait-il fait quelque pas qu’il revint en arrière.
« — À propos, Maître Théo, un de mes amis veut ouvrir une auberge. Je lui ai conseillé d’engager comme cuisinier un Hobbit. Si vous aviez un cousin à lui recommander, d’ici ou d’ailleurs, je suis bien certain qu’il saisirait cette chance ! »
Eodrec se retourna, un petit sourire aux lèvres, sous le regard cette fois interloqué du petit groupe.

_________________

Eodrec, sonneur de cor. Arpenteur de la Terre du Milieu.


Dernière édition par Eodrec le Jeu 29 Avr 2010 - 22:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charbon-et-ether.fr
Arlan
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 1625
Date d'inscription : 05/09/2005

Feuille de personnage
Race: Dunédain
Classe: Rodeur
Age: 35

MessageSujet: Re: Quelques jours plus tôt à Theid mor.   Dim 18 Avr 2010 - 21:44

Le rôdeur écoutait attentivement le jeune Eotrem. Celui-ci était un fin politicien. Il ne pouvait qu'être d'accord sur une grande partie de son discours mais plusieurs choses lui avaient échappé.

Arlan était las. Depuis maintenant 4 ans il avait perdu son père, trahi par un homme, le fils de Finaël était mort dans ses bras sans qu'il puisse le sauver, son frère l'avait trahi , Ninqué Finé était mort sous ses yeux frappé à mort par un troll, des nains s'étaient sacrifiés pour leur permettre de se sauver des entrailles de Gabilgatol, Elindomé avait été assassinée, et maintenant Theid mor et son massacre... La tête lui tournait. La voix de l'Eotrem lui parvenait comme étouffée. "Tenir à l'œil ..."

Le jeune homme semblait content de lui et c'est avec le sourire qu'il allait quitter la pièce.

Sortant de ses pensées, Arlan interpella l'Eotrem d'une voix rauque et lente :

Eodrec vous ne pouvez nous dire de telles choses et partir ainsi. Revenez parmi nous et discutons de ça, voulez-vous ?

En effet, certaines de vos idées vont engager la communauté toute entière. Si vous nous en parlez c'est que vous voulez notre avis car vous auriez pu agir sans rien nous en dire.

Je tiens donc à vous en remercier.

En effet nos relations, Arlan jeta un regard à ses compagnons, sont basées sur le partage et la confiance. Que ce soit entre nous et vis à vis des autres.

J'en viendrais donc directement à ce qui me choque dans votre idée. Surveiller deux notables qui ont prouvé leur attachement aux valeurs que nous défendons.

Le chef des hommes des collines aurait pu s'allier aux tribus noires et raser Theid Mor. Il a choisi notre côté et pour ce choix nous devons lui faire confiance.

Le capitaine de la garde du gouverneur a lui aussi fait son choix. Le nôtre, la liberté de la ville. Pour ce fait, nous devons lui faire confiance.

NOUS devons montrer l'exemple et faire confiance. Finaël nous l'a dit, il faut changer les choses et ne pas s'essayer à reproduire le passé. Changer les choses, c'est aussi arrêter de surveiller les gens. C'est le seul moyen d'unir durablement les peuples. Faisons confiance ! Nous serons trahis par certains, et c'est déjà arrivé, mais pas par la majorité.

Rien de bon ne sera fondé sur la suspicion, le doute et la méfiance.

Deuxièmement avant de demander de l'aide pour Theid Mor il faudra faire accepter qu'un Arathar du Cardolan prenne le contrôle d'une ville du Rhudaur sans qu'il y ait ingérence.

Nous sommes donc politiquement en danger face aux seigneurs du Rhudaur et militairement face aux Hommes des Collines.

Mais le plus important, c'est de ne jamais oublier que, maintenant, vos actions, vos décisions affectent toute la communauté. Faites attention à ne pas franchir la ligne qui nous sépare de ce que nous combattons.

Arlan regarda ses compagnons laissant le temps à tous de réfléchir et de réagir à ses paroles, comme à chaque fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finaël
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 1425
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

MessageSujet: Re: Quelques jours plus tôt à Theid mor.   Mer 21 Avr 2010 - 3:21

L'elfe ne bougea pas quand il prit la parole. Par cette attitude, il voulait signifier qu'il n'y avait rien d'officiel, qu'il ne s'agissait que de paroles entre amis.

Arlan s'était tu depuis quelques minutes et un profond silence régnait dans la pièce, chacun devait méditer en lui-même.

La voix mélodieuse du Sindar s'éleva avec sérénité et douceur.

"Vous vous doutez bien Eodrec, car vous êtes loin d'être stupide, que mes propos iront dans le sens de ce qu'a dit Arlan.

Je n'entrerai pas dans les détails de cette affaire car cela ne m'intéresse pas. Là où j'interviens, c'est sur le sens, la valeur de votre démarche. Je crois qu'à ce propos Arlan à trouvé l'image juste :

FAITES ATTENTION A NE PAS FRANCHIR LA LIGNE QUI NOUS SÉPARE DE CE QUE NOUS COMBATTONS

N'oubliez pas que ce que vous faîtes vous fait...autrement dit, vos choix, vos actions, vos pensées façonnent l'être que vous êtes. A vous immerger dans la fange et dans les marécages de la suspicion, de la méfiance, de la roublardise vous souillez votre âme...et insidieusement, sans même vous en rendre compte, vous risquez de franchir la fameuse ligne dont parle Arlan.

D'une part, ce serait fort regrettable pour vous et d'autre part cela mettrait en danger la Communauté, et surtout, ce qu'elle représente.

....

Même s'il est difficile, puisque nous sommes directement impliqués, de réaliser combien la Communauté prend de l'importance au fil du temps et des victoires remportées, il est indéniable que notre réputation, notre légende nous précède.

...

Cette Communauté possède 2 pôles.

- Le premier concerne les peuples Libres. Pour eux, nous sommes les Porteurs de l'Espérance : nous montrons et prouvons jour après jour qu'en étant unis, on peut affronter l'Ennemi sur tous les terrains : sur le champ de bataille, en déjouant ses complots, en jetant à bas ses vicieuses tentatives d'assoir son emprise sur tel lieu ou telle personne. Bref, nous concrétisons ce que tous espèrent et voudraient réaliser.

- Le second pôle, concerne l'Ennemi. Nous sommes pour lui, une épine dans le pied. Nous annihilons son travail de sape. Il veut diviser pour régner, nous "régnons" pour unifier.

- Il doit donc donc nous abattre, non pour la menace physique que nous représentons mais parce que nous sommes toujours précisément en travers de son chemin et que nous avons la malencontreuse et fâcheuse habitude de survivre aux multiples conflits qui ne cessent de nous opposer.

...

La plus grande victoire de l'Ennemi serait de nous jeter à bas, soit en nous éliminant, soit en faisant en sorte que la Communauté soit disloquée, anéantie...notamment par un discrédit consécutif à des choix peu judicieux..."

Finaël sourit à Eodrec.

"Je suis certain que vous auriez pu suivre un tel cheminement de la pensée, je ne mets point en doute votre intelligence mais plutôt...ce sur quoi elle s'applique.

Vous me semblez bien plus prompt à échafauder de sinueuses stratégies, avec brio, il est vrai, qu'à exercer votre finesse d'esprit sur les fins dernières de toutes choses.

Aussi intéressantes, utiles et efficaces que peuvent être les stratégies que vous concevez, n'oubliez jamais d'en voir les tenants et les aboutissants.

La fin ne justifie jamais les moyens.

Ne devenez pas, en agissant à la légère, l'instrument par lequel l'Ennemi nous frappera et nous anéantira...ce serait là une cruelle et terrible ironie...

Ceci dit, je comprends parfaitement ce qui vous motive et votre volonté de réussir dans la tâche que nous entreprenons. Je vous remercie de cette aide précieuse.

Mais nous ne pouvons tout contrôler, tout surveiller, c'est une tâche insurmontable et à l'impossible... nul n'est tenu.

Par ailleurs, comme nous l'avons dit, ce n'est pas l'état d'esprit de cette Communauté : nous choisissons de faire confiance...encore et encore...malgré les traitrises...car, en définitive, on ne peut bâtir durablement que sur la confiance...et la confiance est la pierre angulaire de l'unité.

Désolé d'avoir été si prolixe Eodrec mais je voulais préciser mon point de vue afin d'éviter tout malentendu.

Je laisse à présent la parole à Gunard ou à Théo, si l'un d'eux veut ajouter quelque chose."

_________________

"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eodrec
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 719
Date d'inscription : 04/02/2009

Feuille de personnage
Race: Eothraim
Classe: Cavalier
Age: 24

MessageSujet: Re: Quelques jours plus tôt à Theid mor.   Jeu 29 Avr 2010 - 23:19

Eodrec s'était arrêté. Il se rembrunit et revint s'assoir en soupirant. Où qu'il tourna son regard, il voyait ses compagnons unanimes et cela ne pouvait le laisser indifférent. Il fit une grimace et reprit la parole.

— J'ai bien écouté ce que vous m'avez dit. Et je vous redis d'abord mes intentions. Si je vous ai parlé ce matin, c'est justement parce que je veux établir avec vous une relation de partage et de confiance. Je n'oublie pas que je suis arrivé dans votre groupe en même tant qu'un Pacte perdu et que vous pouvez légitimement vous poser des questions sur mon compte. C'est pourquoi j'étais — et je suis toujours — décidé à ne rien vous cacher.

À vrai dire vous avez surinterprété mes propos, mais je les avais laissé volontairement vague pour impliquer le moins possible la communauté. Quand je disais "tenir à l'œil" les autorités, il ne s'agissait pas dans mon esprit d'autre chose que d'écouter passivement ce qui se disait. Ni filature, ni surveillance. Cela dit, là où vous avez — hélas — raison, c'est que je me serais limité à çà uniquement pour des raisons techniques. Je ne dispose de personne de confiance et de qualité pour mettre en place une telle action. J'entends bien vos objections sur la confiance nécessaire envers les nouvelles autorités de la ville. Et, bien que je ne les partage pas — la jeunesse peut-être ? — je vous donne ma parole que je m'y plierai. Le monde que vous voulez construire est celui auquel je rêve. Or vous avez efficacement commencé à le bâtir ; je serai le dernier des sots si je ne reconnaissais pas que vos interrogations et vos méthodes ont fait leurs preuves.

Le jeune homme s'arrêta. Puis parti d'un grand éclat de rire franc.
— Depuis que je vous ai rencontré il n'y a pas, je crois, un combat au cours duquel vous ne m'ayez sauvé la vie. Et bien je crois maintenant qu'avec vous je vais pouvoir également sauver mon âme ! Il est probable que cette scène se répète à l'avenir, j'ai la tête aussi dur qu'un jeune poulain. Mais c'est en étant plus têtu que lui que le cavalier réussit à en faire la meilleur des montures. Face à moi, n'abandonnez jamais votre position mais ne m'en veuillez pas trop si plus d'une fois je suis tenté par ce genre d'actions. Je tacherai de mon côté de bien réfléchir aux implications de mes actes et quoiqu'il en soit de vous en faire part avant d'agir que vous puissiez me raccourcir la longe.

_________________

Eodrec, sonneur de cor. Arpenteur de la Terre du Milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charbon-et-ether.fr
Finaël
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 1425
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

MessageSujet: Re: Quelques jours plus tôt à Theid mor.   Ven 30 Avr 2010 - 0:35

L'elfe sourit par devers lui. Décidément ce jeune Eothrem était plein de ressources et de surprises mais surtout, il possédait une lucidité à son égard tout à fait étonnante.

Et à y bien penser, il avait du faire un inimaginable effort d'adaptation pour vivre et marcher au sein de la Communauté.

Du jour au lendemain, ou presque, tout son univers habituel avait été bouleversé, il avait été plongé dans de multiples escarmouches où il avait du apprendre à survivre, à se battre avec des êtres fort différents de lui, il s'était trouvé confronté à des complots dépassant l'imagination, des maléfices d'une puissance hors du commun utilisant le noir pouvoir, à des personnages exceptionnels comme le Seigneur Elrond, Gandalf...

C'est beaucoup en si peu de temps et nombreux sont ceux qui, à sa place, auraient tourné bride et disparu sans demander leur reste.

Et qui sait, si un jour la Communauté se retrouve dans l'obligation d'avoir recours à des moyens peu orthodoxes pour sa propre survie ou pour la survie de beaucoup, les talents d'Eodrec lui sera alors d'un grand secours.

L'elfe songeait ainsi car il savait qu'avec l'Ennemi il fallait s'attendre à tout et surtout au pire.

_________________

"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques jours plus tôt à Theid mor.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques jours plus tôt à Theid mor.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des cas miraculeux du séisme; Montana et autres
» SOS le refuge du MUY (Var ) inondé cherche FA quelques jours
» Quelques jours loin de la Cour [PV : Monsieur et Philippe de Lorraine]
» Pendant quelques jours, un Pokemon Center à Paris !
» Je m'absente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: RP inter-scénarios-
Sauter vers: