Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Métamorphose elfique [selon Maitre Aleas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finaël
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 1384
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

MessageSujet: Métamorphose elfique [selon Maitre Aleas]   Dim 26 Sep 2010 - 5:00

Vous me pardonnerez une fois encore cette digression avant d'entrer dans le vif du sujet Laughing

Je mets Maître Aléas encore à contribution, comme conteur.

Cela est fort pratique et permet facilement de donner une origine aux textes et de justifier ces récits : n'est-ce pas le rôle d'un barde de raconter ? Wink

Vous pouvez tout à fait utiliser Maître Aléas comme je le fais pour introduire des récits si l'envie vous prend.
Comme il est sensé raconter l'histoire de la Communauté et donc, logiquement, celle de chacun de nos persos, il n' y a aucun inconvénient (bien au contraire Laughing ) que vous le fassiez parler en ce qui concerne votre perso.

Ce petit texte a pour but d'expliquer, de raconter de façon RP comment Finaël a transformé peu à peu son apparence.
Je pense que cela n'aurait que peu d'intérêt autour de la table, le forum trouve donc ici toute son utilité.

P.S : et oui, l'heure est tardive...ou fort matinale, c'est selon Wink Mais peut-on assigner une heure à l'inspiration ?
:bom:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si mon rôle est de raconter l'Histoire de la Communauté, cette histoire passe bien évidemment par celle qui concerne chacun des membres de cette Communauté.

S'il ne fait aucun doute que chaque compagnon a été lentement façonné, jour après jour, par les événements vécus ensemble, les émotions partagées, les obstacles surmontés, les mystères affrontés, Finaël est celui dont la transformation est la plus remarquable, du moins jusqu'à ce jour.

Remarquable au sens propre de l'adjectif, c'est à dire qu'on remarque.

Peut-on mettre cela sur le compte de sa nature elfique, de la nature de son caractère ou bien encore des deux à la fois ?
Je l'ignore et sur ce point ne puis vous apporter aucun élément de réponse.

Ce qui est certain par contre, c'est que l'elfe a pris très clairement conscience du fait que la constitution de la Communauté et de ce pourquoi elle existe a radicalement transformé chaque membre.

Quand j'écris "transformé", c'est au sens littéral et non métaphorique, c'est à dire "faire passer d'une forme à une autre, donner un autre aspect", ou encore au sens fort du mot : "métamorphoser".

Dès lors, cette transformation dont l'alchimie fut d'abord intérieure, ensuite, logiquement, inévitablement, a pris forme, s'est manifestée de façon extérieure.
A ce stade, quand cette mutation prend corps, au sens littéral une fois encore, se manifeste dans l'apparence, immanquablement, on ne peut que la remarquer.

C'est ce changement, cette transformation, cette mutation que je vais tenter ici de décrire pour que chacun puisse prendre l'exacte mesure du pouvoir et du mystère de cette Communauté.

Dans son attitude, Finaël a changé progressivement, au fil des jours, à l'instar de ses compagnons. Chacun évoluant à sa façon, vivant jour après jour ensemble, ces changements en chacun d'entre eux ont pu passé quasiment inaperçus. Ils se sont adaptés les uns aux autres et ont évolués conjointement, simultanément si bien qu'ils ont difficilement pris conscience de leur évolution.

En ce qui concerne l'elfe, il a peu à peu tourné son regard et ce, de façon presque qu'exclusive, vers tout ce qui est, qui vit et qui pousse. A un point tel parfois, qu'il peut sembler être devenu tout à fait étranger à tout ce qui n'est pas la nature proprement dit. A ces instants, ses compagnons habitués à ce fait, disent qu'il est absent, qu'il est ailleurs.

Et ils sourient avec bienveillance, comme ils le feraient pour un enfant à qui ils pardonneraient bien volontiers, par amitié, un défaut somme toute pas si terrible que ça.

On le voit parfois, alors que l'heure est grave, que les soucis plissent les fronts, en train de converser tranquillement avec un loir, un écureuil ou tout autre type de créature de cet acabit, comme s'il s'agissait d'un fait d'une gravité extraordinaire et d'une importance capitale.

Il faut l'avouer, il faut une grande dose de patience et de calme de la part de ses compagnons pour supporter ces comportements qu'ils ne peuvent comprendre tant cela leur semble déplacé.

Parfois aussi, alors qu'ils marchent bon train, l'un d'entre eux s'aperçoit soudain que l'elfe est introuvable. Ils doivent faire halte et se mettre à sa recherche. Il n'est pas rare qu'ils le retrouvent accroupi près d'un ruisseau, contemplant le reflet d'une herbe dans le miroir de l'eau ou bien encore adossé à un arbre, admirant la robe multicolore d'un papillon venu reposer ses ailes sur le dos de sa main ou bien encore le visage levé vers le ciel, savourant avec délice le jeu d'ombre et de lumière créé sur son visage par la lente et frémissante ondulation des frondaisons dans le souffle du vent.

Au début, même les plus calmes des compagnons sentaient monter un eux une pointe d'exaspération qu'ils jugeaient justifiée. Puis avec le temps, ils finirent par se résigner et c'est avec calme et patience, qu'à chaque fois, à chaque incartade, avec bienveillance, ils allaient "récupérer" leur ami.

"Ils finirent par se résigner..." étais-je en train d'écrire.

Mais peut-être qu'il n'est nullement question de résignation.

Peut-être que les compagnons, pressentent, devinent dans le comportement de l'elfe quelque chose qui les concerne, quelque chose qui leur appartient en propre aussi : leur indéfectible amour pour Arda au point d'y avoir consacrer leur entière existence.

Et finalement par son comportement, l'elfe ne fait que traduire cet amour pour Arda que tous partagent et qui fait d'eux les DirnArda.

Il serait encore bien long de noter les différentes attitudes de l'elfe, souvent étranges, toujours déroutantes surtout pour des personnes étrangères à la Communauté.

Les elfes sont toujours perçus, par définition, comme étranges et bizarres mais Finaël semble l'être dans des proportions très inhabituelles.
D'autant plus que ces attitudes s'harmonisent totalement avec son apparence vestimentaire.

Si les elfes sont habituellement élégants, leurs vêtements peuvent être qualifiés de "civilisés" dans le sens ou leur forme, leur coupe démontre, rappelle un art qui les rattache à une société, une civilisation.

Pour Finaël, rien de cela, bien au contraire.

C'est comme s'il s'était complu à effacer méthodiquement tout trait qui pouvait le rattacher à un monde civilisé.

A travers ses habits et sa façon de les porter, on ne voit qu'une chose : son indéfectible lien et amour pour Arda.

Très récemment, il disparaissait des heures entières.

Que faisait-il ?

Il œuvrait à la confection de ses habits.

Plus de tissus, uniquement des matériaux bruts et naturels, du cuir donc. Et essentiellement du daim pour son aspect mat et velouté qui permet de confectionner des habits fort agréables à porter et qui se marient à la perfection avec le décor.

Son premier travail consistait à découper le cuir selon des tracés naturels empruntés au monde végétal. La coupe des habits n'est donc jamais droite mais à l'image des dentelures d'une feuille.

Chaque partie, chaque élément évoque quelque chose du monde naturel et végétal.

Une fois le vêtement découpé, il lui fallait ensuite de nombreuse heures pour l'ornementer de fins liserés, motifs et entrelacs qui rappellent la sinuosité du lierre ou du liseron.

Ces motifs arborent plusieurs couleurs : rouge, jaune, dorés. Ils sont si fins et discrets qu'ils ne nuisent aucunement au mimétisme général du vêtement, au contraire, ces petites touches de couleur reproduisent fidèlement ce que la nature offre au regard.

Peu à peu, jour après jour, à l'aide d'un travail acharné et patient, il mit son apparence en parfait accord avec ce qu'il était devenu : un DirnArda.

Si on plaçait le Finaël d'aujourd'hui aux côtés du Finaël qui quitta Ceven Galad, il y a de nombreuses lunes, chacun jurerait qu'il ne s'agit pas du même elfe.

Et je ne suis pas sûr que ce serait une erreur.

Le dernier changement qui s'est opéré dans son apparence, fut les tatouages qui apparurent sur son visage.

C'était effectivement le seul élément qui restait à peu près identique ou peu modifié si ce n'est par un rayonnement subtil mais différent.

De plus ce visage, lisse et uni restait sans doute le seul moyen de parvenir à l'identifier quand il se fond dans la nature.

A présent les deux tatouages qui prennent naissance au coin de ses yeux en reproduisant la pointe d'une feuille d'érable, en s'étendant vers les pommettes, les tempes et les joues en représentant fidèlement les différentes parties de la feuille, achèvent de produire un parfait mimétisme avec son environnement.

Pas une forme géométrique, pas la moindre uniformité de couleur, même son visage à présent se noie dans le jeu d'ombre et de lumière omniprésent dans la nature.

Il est à présent totalement étranger à ce qu'il fut et seuls ses compagnons sont en mesure de comprendre ce qu'il est devenu car ils partagent cette métamorphose et voient dans cet elfe qui est leur ami, le reflet de ce qu'ils sont devenus.

_________________

"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Métamorphose elfique [selon Maitre Aleas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'aventure de Kron et maitre Albert selon les joueurs
» Appel a l'aide d'une novice pour une traduction elfique
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» Votre nom en...
» Le PM JEA, l'homme de l'annee selon Haiti En Marche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: RP inter-scénarios-
Sauter vers: