Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sous la montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eodrec
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 707
Date d'inscription : 04/02/2009

Feuille de personnage
Race: Eothraim
Classe: Cavalier
Age: 24

MessageSujet: Sous la montagne   Jeu 22 Déc 2011 - 23:59

Gunard essayait d'allumer un feu pour réchauffer Arlan contre qui avait été placé le petit chat et l'unique couverture du groupe. Eodrec regrettait l'absence de Finaël : sa présence rassurante et sans doute un de ses chants aurait autant réchauffé l'atmosphère que le feu fumant du Nain. Le rôdeur semblait avoir beaucoup vieillit en quelques minutes, et le jeune eothrem savait que la disparition de la jeune femme le marquait encore d'un coup terrible.

Les évènements des derniers jours — des six mois passés ? — lui revinrent en mémoire.
D'abord le réveil, dans le noir profond et le froid. Le froid qui semblait avoir engourdi les membres, gelé les extrémités des doigts et des orteils. Puis la douleur dans le bras, bloqué sous la glace. Enfin l'absence, l'absence du reste du groupe — hormis Gunard, qui l'avait dégagé, et Arlan, la jambe bloquée par l'éboulement. De l'équipement, quasiment plus rien.
Les trois amis avaient réussi à s'extirper du dôme d'effondrement, Gunard avait dans le noir trouvé une sortie. Un boyau, dans lequel ramper ou marcher à quatre pattes. Puis ils étaient arrivés dans une salle, grande d'après les dires du Nain et les bruits qui résonnaient, mais recouverte d'ossements humains — rongés. À la sortie d’un nouveau boyau il avait fallu repousser l'attaque de gobelins (?) des neiges. Arlan avait alors utilisé une bien étrange méthode, projetant de son esprit la peur du Dragon. L'effet avait été immédiat. Les créatures avaient été dispersées dans des hurlements, mais les trois amis aussi avaient été frappés. Gunard, tombé en catatonie — pour la première fois de sa vie ? — avait été long à remettre en état, malgré l'étroite étreinte de ses compagnons … jusqu'à ce qu'un "Si tu m'embrasses, je te colle une baffe" indique que le Nain était prêt à repartir. Ils étaient vivant, sans l'intervention d'Arlan, ils auraient pu ne plus l'être. Un dédale, que ces boyaux, au bout duquel ils avaient abouti sur un précipice : trois mètres à sauter pour le traverser ... en tant normal, rien d'impossible, mais avec les blessures, la fatigue, le froid ... Arlan était tombé, puis Eodrec, pris de folie.

Gunard, il ne savait comment, était là lorsqu'ils se réveillèrent au milieu d’une clairière, une charmante créature penchée sur eux. Le Paradis. Le Jardin d'Eden. Une eau bleue et chaude, un air chaud aussi. Un plafond de glace laissant filtrer une lumière blanche. La jeune femme, bientôt, était revenue avec deux de ses sœurs, tout aussi peu habillées et les avait invités à se baigner sous la cascade. Puis étaient venu le dîner et l'annonce : il n'était pas possible de sortir d'ici, pas possible de quitter ce Paradis sous terre. Les questions s'accumulaient, sans réponses. D'où venaient les jeunes femmes ? Qui étaient-elles ? Et pourquoi la quatrième sœur, bien plus jeune, n’acceptait pas, elle, de se montrer ? Depuis quand étaient-elles là ? 30 ans ? 300 ans ? 3000 ans ? Depuis quand les trois amis eux-mêmes étaient-ils là ? 6 heures ? 6 jours ? 6 mois ? Leurs blessures, en tous cas, étaient cicatrisées. La vaisselle dans lesquelles les trois femmes servaient le repas étaient frappées d'armes d'une vieille maison de Numénor. Une bibliothèque était remplie d'ouvrages anciens, en elfique, des généalogies, des récits ... sans qu'il soit possible de les décrypter. Pourquoi le bain dans le lac sous la cascade donnait-il l’impression de s’enfoncer dans de la ouate ? Pourquoi cette impression de se retrouver dans la tête du Dragon alors que l’eau, lorsqu’on la puisait était au contraire si apaisante à l’image de celle d’Hencen ? Pourquoi Arlan ressentait-il une dualité dans la flamme de vie de chacun en ce lieu ?

La quatrième sœur, finalement apparut jouant avec un chat, confiant qu’elle voulait quitter cet endroit, malgré l’avertissement de son aînée. Avertissement réitéré par Arlan & Eodrec arrivés aux mêmes conclusions : vivre dans ce Paradis offrait à ces femmes une vie éternelle, le quitter risquait d’entraîner immédiatement leur mort. Mais la benjamine voulait voir, enfin, le soleil ; sentir, enfin, un air libre. Que ferait-elle là haut ? Qui l’abriterait ? Elle avait, disait-elle, un oncle puissant, qui serait prêt à l’aider. Cet oncle avait un nom : Darmenzor …

Que dire alors à l’enfant ? Que lui révéler de la noirceur de son parent ? Et que faire de la bibliothèque qui recélait sans doute des informations cruciales ? Comment ne pas éveiller les soupçons des trois sœurs aînées qui, chacun en convenait, devaient être bien plus puissantes que leur nudité apparente pouvait le laisser penser ? Pouvait-on prendre le risque de partir avec la jeune femme, en craignant pour elle que la sortie soit sa mort ? Mais pouvait-on la laisser là, prisonnière, asservie ?
Le risque fût pris. À la nuit venue, le petit groupe s’échappa, retrouvant le froid, la glace et l’obscurité de la montage. Il fallut à nouveau affronter les gobelins des glaces, toujours aussi mal armé, mais en bien meilleure condition physique cette fois. Dans le dédale des boyaux, le chemin était à peine marqué par des fleurs de glaces et la fatigue et le froid auraient pu entraîner la mort de tous. Mais vint la sortie, et la fin. La fin pour la jeune femme, tombée en poussière, malgré les efforts désespérés d’Arlan pour la maintenir spirituellement en vie. Et du coup la chute pour le rôdeur. Seul le chat, venu de l’intérieur, semblait avoir survécu.

_________________

Eodrec, sonneur de cor. Arpenteur de la Terre du Milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.charbon-et-ether.fr
Finaël
Membre de la Communauté
avatar

Nombre de messages : 1370
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

MessageSujet: Re: Sous la montagne   Ven 23 Déc 2011 - 19:45

Sympathique récit !

Merci de t'être donné la peine de le poster, cela me permet, à posteriori, de partager un peu ce que furent vos aventures ! Laughing

_________________

"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sous la montagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chanson] Sous la montagne est un trésor
» Les Rois sous la Montagne
» Le Royaume sous la Montagne
» Thorin Oakenshield, roi sous la Montagne
» La cour du roi sous la montagne ? Thorin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: RP inter-scénarios-
Sauter vers: