Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 01/09/2017 - Le Réveil de la Moria + L'Enfant des Eaux 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Edegilon
Membre de la Communauté


Nombre de messages : 176
Age : 32
Date d'inscription : 19/05/2017

Feuille de personnage
Race:
Classe:
Age:

MessageSujet: 01/09/2017 - Le Réveil de la Moria + L'Enfant des Eaux 1   Lun 23 Oct 2017 - 15:11

Salut à tous, voici comme promis mes notes prises. Encore une fois, elle représente seulement ce qui m'a semblé être intéressant pour moi. J'ai évidemment coupé des passages de réflexion vis-à-vis du perso afin de pas tout vous dévoiler. Il y aura un gros travail pour les noms de perso ou de lieux qui vont être très mal orthographiés. Des erreurs également dans la compréhension et la prise de note sur certaines de vos discussions, qui mériteraient d'être corrigées et/ou compléter par un ou des Tisseurs.

@ +



Campagne : Halla Aranië




Episode 1 : Le réveil de la Moria (01/09/2017)
 
Lors du festin, 4 elfes sont venus nous aider dont Aldir et Aprivé.
Après la clairière, de retour dans les montagnes.
Mon personnage est blessé après avoir été poursuivi par des loups et des Bersekers.
 
J’arrive du village d’à côté. J’ai de la fourrure sur mon gilet et mon manteau qui est local. Mes habits sont tissés mais inconnus en terme d’origine.
 
La marque sur mon arc c’est du dorménien, à l’Est d’Erebor, après la montagne solitaire.
Nord-Est de la montagne. Les pays orientaux, vers la mer de lune. Les tissus sont étrangers, peu familier.
 
Nous devons aller créer un comptoir à Tedmore. Fahrin et Barmur nous accompagne ainsi que les elfes Olanuro et Aprivé.
Episode 2 : L’enfant des eaux (20/10/2017)
 
L’expédition quitte l’armée naine et repart. Cette expédition est composée de 9 personnes : les deux elfes (Aprivé, Olanuro), Arlan, Gunard, Eodrec, deux nains (Fahrin et Barmur). Le 9e est Swartig, qui a été blessé (bras cassé, côtes félées). Il vient du village des peuples de la montagne. Le village hors champ. Peut-être d’où viennent les « hommes bleus ». Il peut marcher.
 
Le paysage a été dévasté par l’attaque naine de la veille. Swartig et Edegilon ont l’air époustouflé. Il semble ne pas y avoir ni de satisfaction ni d’inquiétude. Swartif et Edegilon cherchaient des enfants qui avaient quittés la cité.
 
Daeric  a été banni de la cité car il avait refusé les lois et il s’était rebeller contre le chef. Il ne voulait plus accueillir d’étrangers.
 
Les tisseurs évoquent un groupe de dissidents qui se peignent le visage en bleu. Selon eux, c’est un rappel aux origines de Daen. Ils ont fait le vœu d’exterminer les étrangers. Daen serait le peuple d’origine de la TDM. Héritage revendiqué par les Dunédains. Certains étaient extrêmement puissants, mais ils ont disparu, ils sont devenus mythiques. Ils auraient été capable de créer des Hommes à partir des éléments.
Tentative de compréhension des liens entre les Daen, Béor, Ador et Aleth. Les Daen ne seraient pas des Numéoriens. Selon Eodrec, les Daen ont une origine divine. Il évoque Toulkhas, dieu de la guerre. Les Dunéains pensent être des Daen. Les Dunéains considèrent les Dunédains comme des envahisseurs. Les Daen se seraient divisés en deux branches les cuntis (purs) et les iuntis (culte noir).
 
            Swartig est un chasseur, voyageur, bien équipé, un baroudeur, même avec ses blessures. Il connaît Tedmore. Avant sa cité commerçait (poissons, peaux) mais les comptoirs ont disparu progressivement. Les guerres n’ont rien arrangé. Tedmore s’est fermée, est devenue moins acceuillante. La cité est donc en survie.
            Concernant les disparitions, seuls des adoptés sont partis. Des enfants venant de la montagne.
 
            Les Tisseurs apprennent de moi, que je tiens à mon arc. Que je suis un combattant plutôt légèrement au-dessus de la moyenne.
            Je leur demande leur objectif. Ils m’expliquent qu’ils luttent contre l’action de l’Ennemi.
 
            Après cette première journée de marche et de discussions, les nains proposent d’installer un campement. Arlan distingue des traces isolées et en fait part à l’elfe. On organise des tours de garde pour veiller cette nuit.
            Edegilon et Fahrin ouvrent le bal. Fahrin me décrit le groupe comme étant de très bons combattants. Ils ont une approche assez particulière. Ils sont sincères. Ils ne sont pas assez terre à terre.
            Fahrin m’explique qu’il vient d’une descendance de nains. Qu’il s’est éloigné de ces compagnons car il y avait des dissensions sur certaines visions des choses. Il souhaite mettre son expérience à profit. Relier Tedmore pour concrétiser les liens. Combattre l’Ennemi est insidieux. Les Tisseurs peuvent nous aider. Le Mal gangrène notamment chez les nains.
            Le tour de garde prend fin, la relève arrive.
            Le lendemain matin, il pleut légèrement. Une petite tisane avait été préparée par l’elfe. Tisane faîte à partir du sadil, une plante.
Vers 11h, nous quittons la zone de combat, la zone est plus dégagée. Aprivé a rapidement disparu. Nous continuons la descente, puis nous semblons perdus. Certains décident de recherche le cours d’eau. Nous échangeons, enjambons les rochers. L’elfe part chercher quelqu’un alors qu’un des tisseurs était resté à l’écart.
 
            Surgissent soudain une horde de loups et d’orcs. Ils ont le pelage cramés, ils sont couchés dans l’eau. Les orcs sont blessés. Les loups sont rapides, les yeux ensanglantés. Lors de ce combat, Edegilon est blessé à la poitrine, combat difficile avec un orc.
            Une fois le combat terminé, les cadavres sont entassés. Olanuro me soigne.
            Les orcs semblaient dispersés, sans chef (soit il est parti, soit mort, soit avec un autre groupe).
            Nous installons un nouveau camp. Les elfes montent la garde. C’est une nuit sombre, la pluie continue de tomber.
           
            Le lendemain matin, la pluie a cessé. Le réveil est un peu tôt à cause d’un bruit de métaux entrechoqués (Fahrin pris dans des ficelles). Le soleil semble poindre. La vue sur les montagnes est magnifique. Un « chant bleu » résonne, semblant davantage parler aux Tisseurs qu’à Swartig et Edegilon. Les Tisseurs retrouvent le moral. La descente est longue. Retour de la faune. Les blessures semblent moins lourdes à supporter.
 
            Lors de cette discussion Edegilon s’entretien avec Gunard afin d’en apprendre plus sur les nains mais Gunard semble fermé (un nain quoi) et reste assez évasif. J’apprends tout de même que Guanard a quitté le royaume gris il y a 10 ans. Qu’il est finalement rentré chez les nains que trois fois : Abilgatol (cité abandonnée), les montagnes bleues et Kazakhdum. Les nains forment une société militaire. Ils sont de bons artisans (forgerons, orfèvres…)
 
            Dernière soirée au-dessus du lac. Arlan propose que nous discutions tous ensemble. Nous évoquons la question du village et comment s’y présenter. Ils évoquent avec un nain le « mithrandil », « gandalf le gris » et des « magiciens », ce qui ne semble pas plaire à Fahrin. Il cherche à savoir si c’était bien d’avoir fait « chanter la montagne ». Fahrin rappel qu’il n’est pas sorti de Kazakhdum depuis 87 ans et 3 mois.
            J’explique aux tisseurs que l’accueil que nous allons recevoir ne peut être prévisible (groupe étonnant très divers). De plus, des tensions existent dans la cité avec un rejet fort des étrangers pour certains, notamment Nemetes. Nous demandons à Swartig ce qu’il en pense et il est d’avis d’une entrée discrète (avec les capuchons).
 
            Descente vers le village. Sur le lac, on aperçoit une cité de 1000 à 1500 habitants. De grandes huttes sur pilotis. Nous longeons les rives, surplombant le lac. Puis nous apercevons un attroupement de 500 à 600 personnes. Une forme de véhémence, des harangues, de l’agitation mais pas de mouvement de foule non plus… 3-4 guerriers dominent la scène avec un homme bien habillé, avec une cape, et quelqu’un qui lui répond. Derrière, deux personnes attachées, prêtes à être pendues : Atier et Cornedeciar, 2 membres du groupe (de 15personnes) recherché par les Tisseurs.
Le chef du village, Agdad, porte une moustache est mène une des harangues. Gertog, un des nobles des plus influents de la ville est également présent. La foule nous remarque alors. Les elfes font tomber leurs manteaux, certains tisseurs (Gunard notamment) suivent cette position, prêt à combattre. Nous avons le soleil de face. La foule nous voit clairement. Certains semblent impressionner, ça crée du remous. Nous descendons calmement. La foule s’ouvre, en position de demi-cercle. Pas de geste hostile. Très impressionnée. Gertog semble désemparré et derrière lui, une armoire à glace.
Gunard et Fahrin montent sur l’estrade pour rejoindre les deux prisonniers.
Le chef Agdad, nous invite à discuter. Atier et Cornedeciar sont descendus de l’estrade. Agdad demande à la foule de retourner à leur occupation.
Nous rejoigons la hutte d’Agdad. Nous nous asseyons autour d’un feu.
            Agdad nous fait part de la situation difficile du village. Ces deux étrangers (prisonniers) ont rejoint le village il y a deux jours. La femme aurait tenté de d’enlever une personne du village. L’homme s’est interposé. Les choses se sont envenimées. Les deux personnes ont été isolées. La nuit même, la statue de « l’enfant des eaux » a disparu, statue (en terre, bois et quelques morceaux de tissus) du dieu protecteur du village.
            Nous revenons aux présentations. Agdad explique être le chef, élu. Tous les 3 ans une concertation a lieu pour savoir si de nouvelles élections doivent être faites.
            L’enfant qui a failli être enlevé était une enfant adoptée du village : Fianlan, 24 ans.
            De plus, des problèmes de ravitaillement amène un rejet des nouvelles bouches à nourrir. Le shaman a été tué lors d’une chasse.
            Disparition, il y a quelques mois, d’une femme et d’un nourrisson (fille et petit-fils d’Adgad). Ils étaient partis à la chasse et ont été attaqué par des créatures. La fille du chef a été tuée par un humain. Corps non retrouvé mais une partie des vêtements oui. Le nourisson avait été recueillie par Atier. L’assassin a été décapité par un des tisseurs (il y a deux semaines). Le bébé avait été trouvé dans les bras d’une nourrice, âgée, morte dans la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
01/09/2017 - Le Réveil de la Moria + L'Enfant des Eaux 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» 2017 : Championnat d'Europe [Espagne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: [SYNOPSIS] Alla Illu Nurtalë SAISON 3 Transition (à partir du 01/09/2017)-
Sauter vers: