Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)

Aller en bas 
AuteurMessage
Edegilon
Membre de la Communauté


Nombre de messages : 212
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2017

Feuille de personnage
Race:
Classe:
Age:

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitimeDim 1 Juil 2018 - 21:58

Salut à tous,
Voici le traditionnel compte rendu.
Bonnes lectures et à vos remarques.
Merci pour cette soirée, en attendant le débrief.
On commence la soirée par rappeler le plan de défense choisi ensemble.
29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Gynyra10

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Phase_10

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Phase_12

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Phase_11

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Phase_13

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Phase_14

 
Nous sommes à l’aube. Deux nouveaux PNJ nous ont rejoint Forget et Sraillon. Ce sont deux guerriers laminés, fatigués. Perdus, ils cherchent à manger. Ils viennent de la caravane. Ils expliquent que c’est le bazar dans la caravane : une dictature avec un rationnement strict au niveau de l’alimentation. Il n’y a plus à manger pour tout le monde.
Après ce cours entretien, Arlan demande à Agdad de toujours avoir un œil sur ces deux personnes, qui inspirent que peu confiance.
Eodrec commence à prendre le commandement de la partie à effondrer pendant qu’Arlan va se reposer.
Edegilon lui vérifie les armes et rappelle quelques techniques de combat de base aux hommes présents.
 
Danton, à l’écart, seul, semble chercher quelque chose. Eodrec va à sa rencontre. Il cherche une « pierre » dans l’eau. Après un échange avec Eodrec il décide de rejoindre le ponton quai où nous avions auparavant trouvé des traces de Numénor. Puis le temps passant, Eodrec rejoint le village et m’envoie chercher Danton. Lors de mon arrivée sur les lieux, il crie « la main, c’est la main ». Le ramenant au village, je cherche à comprendre. Il évoque une histoire de main, de phare au fil d’argent et ] de la plus que probabilité de sa présence à « elle » également] ???. Il demande également « où sont les bateaux ? » Je vais donc en informer Eodrec sans pour autant comprendre l’importance de ses propos. Eodrec décide de réveiller Arlan, à qui je retransmets les propos. Arlan et Eodrec supposent que c’était la main d’une statue servant de phare éclairant par une « pierre ».
 
Pendant ce temps, Finaël, introuvable depuis le début de la journée, sort de l’eau. Il a également vu avec le shaman pour la plateforme à mettre sur l’eau pour isoler Onelle avec du feu afin de limiter/retarder la possession d'Onelle par le Nazgül. Il évoque un « lac de lumière », que dans ce lac « l’eau est non libre », il pressent quelque chose.
Au moment où il sort de l’eau il rencontre Gunard sortant des bois en pestiférant « perdu, perdu, on n’est pas perdu ». Finaël lui demande ce qu’il se passe. Gunard explique avoir été interpellé par un enfant qui lui aurait dit qu’ils étaient perdus.
 
            J’observe Danton et j’aperçois au niveau des barques, deux femmes anormalement baraquées. J’en informe Arlan qui court les intercepter. Il les menace, demande de se déshabiller, sort Cundiel. Un attroupement se forme. Les deux « femmes » sont huées. Eodrec m’interrompt avant que je ne fasse signe à Arlan de ranger Cundiel. Je souhaite là aussi disperser la foule, Arlan refuse et m’interrompt. Il souhaite faire un « exemple », donné une leçon. Il met un coup d’épée près de la tête d’un des deux, coupant au passage une mèche de cheveux. Comme un simple avertissement.
 
            Puis, Arlan et Eodrec souhaitent rencontrer Lord Guettard et Danton. Les quatre marchent alors vers le Temple. Danton, confirme alors l’hypothèse du phare et rappelle qu’il s’agit d’une pierre rouge. Toutes ses connaissances émanent de souvenirs qu’il a, comme si il avait vécu cette époque. Lord Guettard pour sa part n’a pas de « souvenirs », juste des « sensations ».
Arlan décide d’évoquer avec eux l’histoire de la présence du Nazgül, de la fille possédée et de l’enfant des eaux (dont le bois émane d’un navire de Numénor). Rappel que ce lac était auparavant un fleuve. Lord Guettard rappelle que les « choses ne sont pas dans l’ordre ».
Lors de cet échange nous « apprenons » que cette pierre faisait le lien entre ici et Numénor. Le père de Danton était le capitaine du port. Danton aurait vu la mort de son père à travers les yeux de sa mère, il le voit « partir sur un bateau en train de couler, happé par le fond». Il réexplique que son « père est maudit. Qu’il n’a pu accomplir son devoir : ni sauver sa mère, ni la cité, ni les elfes ».
Lord Guettard annonce alors que le père de Danton n’est pas mort. Eodrec l’interpelle pour savoir « comment ça, il n’est pas mort ? » Lord Guettard répond qu’il n’est pas mort et il ne peut pas mourir puisqu’il n’est pas ce qu’il devrait être.
 
 
Finaël décide d’aller rencontrer l’enfant. Il le retrouve au milieu du cercle de pierres en train de jouer avec des galets ronds qu’il fait tenir en pyramide d’une manière impossible. C’est un enfant de 7-8 ans, qui tient des propos semblable à un adulte voir à un elfe. L’enfant demande à Finaël de trouver le lieu qui n’existe pas et qu’il devra alors faire un choix.
 
Il est midi. Nous nous retrouvons pour faire un point. Un débat sur la nécessité « de perdre du temps » à chercher des éléments pour limiter/retarder l’intervention du Nazgül. Eodrec va se reposer.
 
La nuit arrive. Arlan va voir Finaël à l’arbre de Numénor. Ils ont une sensation, celle ressentie par Lord Guettard, « les choses ne sont pas dans l’ordre ». C’est comme s’ils avaient l’impression de vivre d’abord la vieillesse, puis la naissance et enfin l’adolescence. Ils émettent l’hypothèse que les principaux lieux trouvés prennent place sur une boussole :  - le 1er lieu, des éléments du 1er âge
- le 2e lieu, des éléments du 2e âge
- le village, élément du 3e âge
= tous ces lieux tournent autour du lac.
Finaël a une vision globale, « un tout dans un tout ». Il projette le port vers Térégion. Arlan regarde la configuration du lac : un grand fleuve. Il y a une forme de centralité. Alignés avec les constellations.
Finaël entre en « transe ». Il dégage ce qui devrait être là. Une petite île. Entre la fin et l’accomplissement, au milieu du lac actuel. Finaël « tombe » alors.
 
            Vers 1h du matin, au loin sur le lac. Un incendie, à plus d’une journée de bateau.
            Vers 4h du matin. Finaël émerge et on se réunit au complet sur la plage. Nous prenons connaissance du fait que des chauves-souris ont survolés les villages du Nord. Elles viennent d’une autre armée arrivant par le Nord, par bateaux qui naviguent de nuits chargés de gobelins.
            Olanuro rappelle à Finaël que s’il part en éclaireur, certains objets en sa possession (anneaux) pourraient le faire repérer par les ennemis.
            Nous avons donc deux armées qui arrivent. Il est nécessaire de changer notre stratégie. Nous décidons de rapatrier les femmes et les enfants que nous avions envoyés au village au Nord. Nous décidons également de l’installation de troncs d’arbre sur le lac et d’un damier d’huile afin de ralentir/freiner l’avancée des gobelins.
 
            De nouveaux la question de rechercher cette île qui n’existe pas/plus se repose.
Finaël rejoint Olanuro pour faire un point concernant la plateforme destinée à Onelle.
Gunard retourne sur ses murailles. Eodrec et moi nous nous chargeons de chapoter les travaux dans le village.
            Arlan va en avant avec l’espoir de voir un reflet dans la lame, éventuellement en provenance du lac. La lame rougeoie alors, frappée par une lumière rouge (comme un laser) provenant du lac.
            Il annonce au village la situation et la nouvelle stratégie adopter.
            Une nouvelle réflexion sur la nécessité de récupérer la pierre avant et donc de perdre un temps précieux sur les préparatifs.
 
            Il est 6h du matin. Finaël et Arlan partent chercher cette prétendue île malgré un débat houleux et une opposition certaine de Gunard.
            Ils filent sur l’eau. Au bout de 3h, ils sont éloignés du village et aperçoivent un ban de brumes. Ils avancent et aperçoivent quelques arbres, sapins, au milieu des eaux. Une heure après, ils débarquent finalement sur cette île. Elle semble toute petite. Ils ont une sensation bizarre quand ils traversent la brume. La sensation d’être passé dans un autre monde. Cundiel brille comme dans le « rêve ». Sur cette île, pas de traces de sol foulé. Lorsqu’ils marchent ils ont l’impression de ne pas avancer. La vision est déformée comme si il y avait une vitre. Finaël ressent autre chose que la force de l’eau.
            Ils arrivent au centre de l’île. Impression qu’elle est différente. Ils se retrouvent dans une pièce avec des murs circulaires et trois portes. « Bienvenue, je vous attendais. Vous avez mis du temps ». Finaël ressent que ce personnage dégage quelque chose. Elle n’est pas une simple humaine.
            Elle explique qu’elle est prisonnière consentante de ce lieu et qu’elle attend d’être libérée. Pour cela chacun va choisir une porte et chacun va devoir être prêt à donner quelque chose. Elle lance alors un « y êtes-vous prêts ? »
            Arlan rétorque en disant que sa famille a déjà donné.
            Elle s’appelle Tassia Erdette et elle est ici depuis plus d’un millénaire. Elle porte un médaillon avec une pierre rouge. Cundiel et la pierre de Ceven brillent. Elle explique protégeait la pierre de celui que les Tisseurs appellent « le roi sorcier », ou le « seigneur des anneaux ». Elle explique qu’on l’a enfermé ici. Le on désignant un membre de la famille de Finaël (sous-entendu : un elfe).
            Finaël accepte de donner un objet, il estime n’être que le « porteur ». Il propose donc de se séparer de la pierre de Céven. La femme l’invite à regarder les portes et à en choisir une.
1) Finaël choisit de voir la porte centrale. La porte se transforme en miroir. Il voit le monde avec un ciel nuageux. Entre ombre et lumière. Un goéland traverse. Il y a un sommet d’une montagne avec un nain, rejoint par un homme et un elfe qui s’éloignent derrière la montagne. La porte se referme.
2) Il décide de voir ensuite la porte de gauche. Il y voit une plage ; la mer, le ciel, la forêt. Un cerf passe. Au loin, très effilés, blancs, des Grands elfes. Des nains. Des drapeaux elfes. Au loin, de puissants navires. La porte redevient alors opaque.                
3) Enfin, il se dirige vers la porte de droite, la dernière. Le ciel sombre, la nuit, les nuages, la lune. Un elfe seul, vêtements et cheveux au vent. Il contemple des voiles blanches qui s’éloignent. Au fond, à l’horizon, la tempête. La porte se referme.
Finaël décide de choisir la 3e porte.
1) Arlan regarde d’abord celle de droite. Il y voit une oriflamme très large. Des sabres frappés d’un arbre coiffé d’étoiles d’argent. Une cité. En haut des tours, un homme. C’est une cité humaine. Un roi, avec une couronne qui contemple l’horizon. Au loin, des navires blancs s’éloignent. Les portes de pierres se referment. Partout des villes humaines avec ces oriflammes. De sombres bruits de chaînes. La porte devient opaque.
                                    
2) La porte de gauche. Il voit un bord de mer avec de puissants navires et des armées. On retrouve encore les oriflammes argent étoilés avec les sables. Les armées possèdent des casques ailés. Dans les campagnes, des femmes et des hommes travaillent. Au loin, sur la colline, un roi discute avec des elfes.
                                    
3) La dernière porte, celle au centre. De vastes plaines. Des villes avec des hommes grands, des hommes moyens et des hommes plus petits. Des apparences diverses. Certains hommes, armés, supervisent, protègent. La plupart des hommes construisent un moulin.
Arlan choisit la dernière porte, celle du centre.
 
« Vous avez fait le bon choix », « vous avez choisi le bon temps ». Tout ce qui appartient au futur peut être modifié. Le passé empoisonne. Il faut le faire disparaître. Le passé, c’est des souvenirs et des mauvaises choses.
            Finaël va pour donner la pierre de Ceven comme promis. Elle refuse(ra) le don.
            Elle demande à Arlan de donner à son tour. Elle rappelle que c’est une vieille dame, venue de bien au-delà. Elle prétend être la dernière descendante du peuple d’Aleth. Elle demande donc à Arlan un bébé. Elle veut porter son bébé, maintenant. Elle leur rappelle qu’ils seront libérés et auront le cœur (pierre rouge). « Vous devez me faire confiance ». Le bébé deviendra l’aîné d’Aleth et pourra reformer la lignée.
            Arlan se questionne. Un bébé sans père ? Sacrifier un enfant pour une pierre ? Un enfant qui ne serait pas son héritier… Après un certain temps de réflexion, Arlan refuse l’offre. Les pierres permettent certaines choses mais il refuse qu’un enfant soit sans père.
            La dame les invite donc à repartir. L’île réapparaît. Les trois personnages se retrouvent physiquement présents. Arlan et Finaël propose de ramener la dame au village. Elle refuse.
 
            Pendant la journée, les navigations se sont effectuées. Les tisseurs présents au village ont poursuivi les préparations. Et globalement près de 90% des travaux prévus sont achevés. Il manque un peu d’huile.
            Il y a une vingtaine de minutes, les animaux se sont enfuis. Sur le bord du lac, le soir tombe avec la brume. La forêt se met à bouger, jaillissent alors des centaines de loups. Ils s’empalent dans les pièges, tombent dans l’eau… Ils sont contraints de se replier. Nous sommes tous en poste et attendons d’être physiquement menacés pour agir.
            La deuxième vague arrive : des loups montés et des centaines d’orques. Tirs de flèches. Des grappins et des échelles tentent de percer nos lignes. Ils tentent d’escalader. Le rapport de force est alors d’un assaillant pour six. Gunard et les hommes tiennent, fracassent des échelles… Nous décidons alors de remonter les pièges devant les remparts afin de refermer/isoler ce 1er assaut.
            Une trentaine de grosses chauves-souris arrivent par le lac. Les hommes se baissent laissant les pics en l’air avant de transpercer/heurter les chauves-souris. Les orques sont massacrés devant les remparts.
            Une nouvelle vague arrive après un appel : des loups montés avec des torches. Au nord du lac, 300-400 embarcations avec 5-6 gobelins par embarcation.
            Arrivent les wargs. La forteresse tient…
            On subit l’assaut. Mon bouclier a du mal à résister à la puissance de la gueule des wargs. On recule. Finaël met le feu au lac.
            On entend alors des trompes et des tambours. Krasnak et un troll arrive sur les murailles. Un gros soufflement. D’énormes rochers tombent sur le village. Un gros troll s’approche des murailles et charge en direction des remparts.
            Un autre warg bouffe le haut de mon bouclier, je l’ouvre en le tranchant avec mon bouclier.
            Les navires reprennent leur avancée.
            Arlan tombé de la hutte donne les ordres, notamment de se replier derrière lui. Il nous couvre en agitant Cundiel. Edrec, les troupes et moi nous nous replions derrière lui. Le gros troll à l’entrée des murailles et touchés par des flèches de Finaël en pleine gueule. De douleur, il met un coup de masse et défonce une partie des murailles. Une brèche est ouverte.
            Nos archers sortent et enflamment la partie prévue.
            Finaël aperçoit Olanuro, dans l'eau, ceinturant Onelle.
            Arlan et Gunard courant sur le gros troll en profitent pour trancher lui trancher les tendons. A ce moment, il défonce en partie la 2e muraille (Nord). Finaël tire une dernière flèche avant de plonger dans le lac pour rejoindre Olanuro.
            Eodrec canarde les chauves-souris puis les gobelins.
            Je m’occupe des orques présents entre les murailles et la partie enflammée du village.
            Arlan tente d’arracher le bras du troll. Gunard lui frappe le crâne avec son marteau. Ils sont alors projetés et attaqués par les orques.
            Un instant de pause, de flottement. Les orques se rassemblent auprès de leur chef. Finaël rejoint Olanuro qui tient toujours Onelle. Celle-ci semble semble sur le point de se libérer da la possession possession.
            Nous nous rassemblons aussi après une harangue menée par Fahrin. Nous nous formons en carré prêts pour l’assaut final.
            Le troll s’écroule. Il y a encore pleins de wargs et de loups. Ils commencent à charger.
            Les chauves-souris foncent sur nous mais elles sont bousculées par un aigle qui les frappe. Quelque chose, dans ses serres, tombe au milieu de notre carré : une femme avec une fourrure qui tend un objet à Arlan : une pierre. Danton crie alors « appelez-les ». Arlan appellle à l’aide en elfique en levant la pierre.
            Gunard frappe les wargs qui arrivent.
            Finaël, en apnée, tente de canaliser Onelle et de remonter à la surface.
            Le chef des orques a repéré l’objet tenu par Arlan et lance les troupes, lui en tête.
            Arlan met la pierre autour du cou. Cundiel brille. Il tente de faire mettre en lien les pierres.
            Gunard tente de repousser les wargs.
            Eodrec résiste.
            J’encaisse mais résiste grâce au bouclier.
            Arlan tente un nouvel appel à l’aide. La pierre rougeoie. Une main gantée se pose dessus et appuie sur la pierre.
            Finaël tente de les remonter. Onelle a quelque chose qui sort, éjectée d’elle, propulsée de façon dégénérée.
            Les orques se préparent à charger. Le cœur rougeoie toujours et de plus en plus. Il s’élève. Arlan ressent un écho.
            Des cavaliers arrivent. L’eau se met à bouillonner. Une énorme gerbe d’eau avec un bateau délabré, un étendard numénorien et un équipage sortant de l’eau.
            La flotte gobeline est dispersée. Le navire les écrase. A la tête de cet équipage, un capitaine avec une épée tendue. Ils fracassent les barques.
            Les orques ont un instant d’hésitation. Ils sont en partie figés, notamment leur chef.
            Eodrec sonne le cor pour honorer les morts. Cela réveille Gunard qui avait été assommé. Il fracasse alors l’armure du warg. Il est attaqué. Il reçoit un coup sur le plastron. Il le retouche et lui broie la clavicule à l’aide de son marteau. La tête du warg se déboite et il s’écroule.
            Au large, c’est la débandade. Le vaisseau fonce percuter le bout du lac.
            Finaël sent un appel d’air. Un gros souffle. L’eau part.
            Olanuro a disparu.
 
            L’exorcisme sur le Nazgül par l’eau a très bien réussie.
            Arlan s’évanouit.
            Les rescapés errent dans le village (enfin ce qu’il en reste). Beaucoup de blessés. Les enfants ont été plutôt préservés. Quelques femmes blessées.
            Une trentaine d’hommes (combattants) survivants. Un cinquantaine de blessés. Cent à cent cinquante femmes et enfants sont morts.
            Eodrec trouve le cadavre de Torgan. Barmur et Agdad ont également péri.
            Fahrin, Alana, Cordécilar, Athié, sont blessés.
            Apruivë est indemne.
 
            Le fleuve va jusqu’aux Monts brumeux, il passe au pied d’Ostinendil, proche de Tarbad et rejoint la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Finaël
Membre de la Communauté
Finaël

Nombre de messages : 1619
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: Re: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitimeLun 2 Juil 2018 - 0:13

Quelques corrections et modifs mineures.  Wink

_________________
29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Signature
"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Bannierefina8dw
Revenir en haut Aller en bas
Edegilon
Membre de la Communauté


Nombre de messages : 212
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2017

Feuille de personnage
Race:
Classe:
Age:

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: Re: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitimeLun 2 Juil 2018 - 0:18

Finaël a écrit:
Quelques corrections et modifs mineures.  Wink
Correction de fautes d'orthographe ? J'avoue ne pas avoir relu. Désolé. 
Modifs ? Si elles sont toujours en bleue, mineures en effet. Lol.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Finaël
Membre de la Communauté
Finaël

Nombre de messages : 1619
Localisation : Ceven Galad
Date d'inscription : 04/09/2005

Feuille de personnage
Race: Elfe
Classe: Archer
Age: 1 000 ans

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: Re: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitimeLun 2 Juil 2018 - 0:22

Oui, quelques fautes ici et là (mais qui n'en fait pas  ? Laughing) et quelques phrases retouchées.

La partie en bleu et entre crochets, avec les ??? : je n'ai pas compris ce que tu voulais dire  scratch

_________________
29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Signature
"Ne gûr e-geven galad, síla i galad uireb."
Au coeur de Ceven Galad, brille la Lumière Eternelle.
29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Bannierefina8dw
Revenir en haut Aller en bas
Edegilon
Membre de la Communauté


Nombre de messages : 212
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2017

Feuille de personnage
Race:
Classe:
Age:

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: Re: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitimeLun 2 Juil 2018 - 0:31

Finaël a écrit:
La partie en bleu et entre crochets, avec les ??? : je n'ai pas compris ce que tu voulais dire  scratch

Oui b en fait Dalton a dit quelque chose du style : "elle doit être là elle aussi"
Je lui ai demandé qui ?
Il m'a répondu "de ne pas faire semblant j'avais très bien compris"
Dans la soirée j'ai cru comprendre qu'il s'agissait de la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Edegilon
Membre de la Communauté


Nombre de messages : 212
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2017

Feuille de personnage
Race:
Classe:
Age:

29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: Re: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitimeLun 2 Juil 2018 - 8:11

Si quelqu'un peut rajouter les plans de notre stratégie en début de mon 1er post, je crois que ça ferait un plus.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Empty
MessageSujet: Re: 29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)   29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
29/06/2018 - Les trois temps (2 et fin de la campagne)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: [SYNOPSIS] Alla Illu Nurtalë SAISON 3 Transition (à partir du 01/09/2017)-
Sauter vers: