Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un conte pour enfant (épisode 1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Edegilon
Membre de la Communauté


Nombre de messages : 212
Age : 33
Date d'inscription : 19/05/2017

Feuille de personnage
Race:
Classe:
Age:

Un conte pour enfant (épisode 1) Empty
MessageSujet: Un conte pour enfant (épisode 1)   Un conte pour enfant (épisode 1) Icon_minitimeLun 23 Sep 2019 - 10:14

Bonjour à tous,
Voici mon CR de la soirée. Comme d'habitude, n'hésitez pas à corriger/compléter, etc...

Un conte pour enfants (épisode 1)
 
 
Les Tisseurs vont se coucher vers 3h du mat.
Un point est fait de manière à énumérer les différents problèmes/objectifs :
- un assassin asiatique
- un assassin barbu roux
- nous possédons la carte et l’anneau de Silena
- Jabert avait, lors de sa mort, des marques étranges sur le visage : pentacle sur les joues
- le problème des Dunéains
- la disparition de Finaël et Aprivué
- les traqueurs dans la forêt et le fait que cette dernière ne donne plus
- le problème avec Eldorian
- Oylon Arlentir : prétendant au trône lorsque la réunion des 3 royaumes serait effective.
- L’Ombre, qui traîne
- les tâches et les picotements sur les mains des Tisseurs
 
            Au matin, des échanges de récits se font avec Danton. Arlan, Danton, Eodrec et Edegilon prennent le petit déjeuner. Gunard gravement blessé et dans sa chambre accompagné de Soaeg.
            Les Tisseurs sont invités pour le début d’après-midi à rejoindre le Conseil.
            La porte de l’auberge s’ouvre alors violemment, fracassée. Le capitaine du guet mène une attaque avec des hommes armés en épée et des arbalétriers. Les Tisseurs renversent la table afin de s’abriter. Eodrec tente de rejoindre le comptoir afin de récupérer une petite arbalète, Arlan veille à la sécurité de Danton qui semble être visé. Des hommes grimpent à la chambre de Gunard. Soaeg est blessée. Edegilon reçoit une blessure au flanc.
            A la fin du combat, nous déblayons les corps, soignons Danton, prenons des nouvelles de Gunard. Arlan commence à lui faire les 1ers soins. Nous faisons venir un médecin puisque la situation semble gravissime.
            Sur les cadavres, pas grand-chose à récupérer. Ils possédaient tous deux petits lingots d’argent. Pas de jetons. Plusieurs d’entre eux avaient des traces de combats de la veille. Nous réveillons le soldat que nous avions assommé afin d’obtenir des infos. Il évoque la traque des hommes du camp de réfugié. Il évoque que la cible c’était eux, en particulier, l’homme de la bibliothèque.
            Eodrec fait installer des hommes de garde, postés autour de l’auberge. Pas d’homme suspect à proximité. Il va également au Lapin pour rencontrer Tolliver.
            Pendant ce temps, Arlan et Edegilon se dirigent vers la maison du chef du guet. La ville a des ambiances de lendemain de guerre, des incendies, des rumeurs circulent autour de farine retrouvée… Un climat plutôt positif.
            Lors de la fouille de la maison, dans le bois du lit, une petite cache avec de l’argent. Bien dissimulé dans l’interstice d’un mur, un petit parchemin avec une sorte de mots écrits :
« En reconnaissance de service dû »
Il y a également la trace d’une marque de sceau. Une carte avec une étoile à 5  branches (peut-être symbole de la main d’argent mais pas exactement). Un sceau rouge. La carte représente les contours de pays. Pour Edegilon la carte dessine l’Ouest du côté de Forlindon et Harlinden. Arlan récupère dans les cendres de la cheminée, des bouts de papier. Puis Arlan et Edegilon retournent au Poney.
 
            Au Poney, pour Eodrec, la carte représente le Grand Ouest des Terres du Milieu : Harlinden et son arrière-pays. Le sceau semble récent, extrêmement fin : le contour des côtes est très précis. C’est une écriture humaine. L’étoile est très centralisée, n’atteint pas les montagnes.
            Sur les papiers ramassés dans les cendres, plusieurs inscriptions sont déchiffrables « AD », « cion » avec devant le c, une ébauche d’une majuscule et il manque des lettres « …m.re » et plus loin « s.at.e ». Le parchemin et les lettres n’ont pas de correspondance en termes d’écriture.
 
            En début d’après-midi, le médecin repasse et prescrit des traitements et des tisanes pour apaiser Gunard. Nous décidons de rejoindre le Conseil en présence de Gunar que nous déplacerons en carriole.
            Nous arrivons dans la grande salle, le Conseil nous applaudit. Nous avons le droit à un grand discours de remerciements. Cordelin nous rappelle que nous sommes « le cœur de cette ville ». Pas de gratifications particulières si ce n’est qu’il rappelle la dévotion du Conseil envers les Tisseurs. Edegilon, Arlan, Eodrec, Gunard, Danton et (Soaeg ? j’ai noté que nous étions 6 présents au Conseil) reçoivent une broche avec une clé et le symbole de la ville. Le Conseil nous demande de décider de la pérennité ou non de ce Conseil. Arlan  rappelle la gravité des événements et la nécessité de préserver le bien commun. Olynea rappelle que la ville a une histoire particulière avec une atmosphère particulière. Or selon elle, ceci n’est plus. Elle demande à l’assemblée présente s’ils se sont rendu compte de ce qui avait disparu ?  Elle déplore, regrette l’absence de Finaël. La ville a perdu un objet, une âme, une partie de son histoire. 70% du Conseil n’a rien compris à tout ce qu’elle vient de raconter. Arlan dit alors en elfique « il est parmi nous » à propos de l’absence regrettée de Finaël qui donne sens à l’histoire de cette ville. Danton se permet d’une intervention. Il rappelle qu’il a lu des textes sur la création de la ville et que les paroles d’Arlan sur l’unité et l’atmosphère spécifique de cette ville résonnent dans ses lectures : une chaleur, une convivialité de la ville qui facilitait le lien dans la ville entre les gens. Il est alors rappelé les circonstances de la création de la ville. Le temps des guerres et la création de la ville par les 3 races (nains, elfes et hommes).
            Arlan tient également à rappeler l’importance de Tolliver dans le sauvetage du groupe la veille. Swaringen avait fait la même chose quelques années plus tôt. Ce rappel fait vivement réagir les membres présents. Arlan rappelle que, malgré leurs défauts, ces hommes ont su mettre en priorité la sécurité de la ville.
            Cordelin rappelle alors les priorités : s’occuper de la ville. Il propose l’avis des membres présents afin d’intégrer un nouveau membre dans le Conseil, dès ce soir : Mardon. Gros silence chez les Tisseurs. Grosses rumeurs chez les autres.
Cordelin évoque également que se pose le problème des dépenses et/ou du manque de rentrée d’argent. Il explique ainsi que la ville peut récupérer certaines mines car la terre est liée à la ville. Il propose de lancer une réquisition mais cela nécessite une compensation. Or Eldorian est le créditeur principal de la ville et il possède 60% des mines (10% appartiennent à Silena, 30% à la ville). Holbrich refusera de lacher ses mines. Arlan rappelle la nécessité de se débarasser du joug d’Eldorian, économiquement pour la ville mais aussi les membres du Conseil qui seraient endettés envers lui.
            Le marchand d’épices, Nayal fat Tahim, insiste sur la puissance d’Eldorian, dont il  a entendu parler déjà loin de là. Il propose de racheter les dettes des membres du Conseil.
            Arlan propose également de nommer le lieutenant, capitaine de la garde. Eodrec propose que quelques hommes deviennent officier pour effectuer le recrutement en mélangeant hommes du guet et homme de la garde. Arlan n’est pas en accord sur cette proposition.
            Idée de nationaliser les mines.
            Cordelin ne semble pas à l’aise avec cette idée. Il craint une faillite. Eodrec rappelle la nécessité aux membres du Conseil endettés envers Eldorian de ne pas révéler les éléments évoqués aujourd’hui lors de ce Conseil. Cordelin reprend en menaçant quiconque ferait fuiter une information serait banni.
            Il propose alors de reconduire le Conseil prochainement afin que chacun puisse réfléchir.
           
            Arlan aborde Obynea et suit le furet.
            Les autres Tisseurs restent pour voir si certains souhaitent les aborder. Silena les saluent. Eodrec souhaite interroger Elfur (le contact qu’il avait eu la veille lors de la soirée) mais aussi Narbon (le repenti).
 
            Arlan nous rejoint au Poney et nous fait part de ses découvertes : Le furet vol des objets qui lui plaît. Il ne le fait pas pour les abîmer. Le furet l’a conduit jusuq’à la fontaine (qui été vide), puis est entré dans les canalisations au milieu de la place et est ressorti avec une goutte d’eau dans sa gueule, bleue, lumineuse, comme une étincelle. Arlan a eu une vision : un endroit féérique, comme un cratère, entouré d’arbres, de vie, de nature. Un cratère rempli de cette même eau, en abondance. Finaël est avec nous et les cœurs sont les clés pour redonner vie à la ville. Est-ce une vision du passé ou la source de l’eau qui devrait couler actuellement ? La métaphore du sang, de la chaleur qui se disperse fait penser à la canalisation, à la distribution en eau de la ville.
            Sylè a conduit Arlan au cœur des mines. Nécessité selin Arlan de s’y rendre au plus vite et il propose donc de suivre Sylè au cœur des mines.
            Eodrec propose de se rendre chez Jabert.
            Rappel de la nécessité d’un guérisseur pour Gunard.
 
            Eodrec, Arla, Gunard et Edegilon vont chez Jabert. C’est une grande maison, gardée par des hommes du guet.
            Eodrec décide de fouiller tout ce qui pourrait rappeler une origine asiatique, étarngère.
            Arlan préfère pister une usure anormale.
            Edegilon se concentre sur une fouille des vêtements et des tissus.
            Gunard quant à lui examine la bibliothèque.
            Arlan observe une usure anormale dans la chambre, le bureau et la cuisine.
            Edegilon, dans les vêtements, trouve des jetons pour le Lapin, une pièce frappée avec le sceau de la main d’argent et dans une autre, 3 petits tubes métalliques épais comme un crayon de papier et d’une longueur d’un demi petit doigt.
            Eodrec trouve des lances du désert, des objets décoratifs et surtout une petite commode dans le bureau : tiroir noir, bois peu courant avec des incrustations d’ivoire. Il y a un mécanisme avec un agencement mais quelques plaquages d’ivoire qui pourraient bouger. Dans la cuisine, un tout petit coffret avec des ferrures en argent avec des symboles originaires d’ailleurs. Il semble y avoir quelque chose dedans, pas lourd. Comme un coffret dans le coffre.
            Une inscription de Gohar révélant un trafic avec Canotar qui s’agite. Canotar désigne un gouverneur d’une ville. Cette lettre à la même écriture que celle retrouver avec la terminaison en « AD ».
            Les petits tubes métalliques avec bouchon. Arlan les ouvre. Ils sont vides. Le 1er sent la fiente de pigeon masculin, le 2nd une odeur de corneille/de corbeau, mâle de bonne taille. Enfin le 3e, vide aussi, sent une odeur de corbeau. Arlan décide alors de rejoindre les toits pour aller voir les pigeons.
            Gunard, minutieusement, avance sur l’ouverture de la commode. En sort une petite aiguille avec une goutte qui suit dessus. Nouvelle capsule métallique. Gunard l’ouvre. C’est une lettre écrite par « Ar…. », Numérotée « 29 » et d’une écriture semblable aux morceaux de papier retrouvés dans la cheminée.
            Arlan en elfique appelle les pigeons et récupère un message. « Transfert. 4000. De T. à C. » avec une écriture jusque-là pas encore vue.
            Eodrec va rencontrer les serviteurs, confinés et gardés. Il demande la liste des conseillers et des registres afin de connaître la date prochaine de l’arrivée des pigeons afin de savoir leur origine.
 
            Les Tisseurs rentrent au Poney. Arlan s’arrête au Lapin pour voir Tolliver (vers 20h) afin de le remercier pour la veille, des choix qu’il avait opérer. Tolliver ne demande qu’une seule chose en retour : que les Tisseurs passent le voir avant leur départ de la ville.
            Eodrec a demandé à Cordelin de libérer Swaringen.
            Arlan propose de trouver du Cuçamar afin de soigner Gunard à défaut de trouver un guérisseur elfique. Il propose de tester ses compétences en médecine elfique sur Gunard.
 
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Un conte pour enfant (épisode 1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: [SYNOPSIS] Halla Aranyë (à partir du 14/09/2018)-
Sauter vers: