Destins étranges en Terre du Milieu


Jeu de Rôle en Terre du Milieu
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Chant des héros (par Mortelune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maître de Jeu
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 1095
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Le Chant des héros (par Mortelune)   Ven 24 Aoû 2007 - 14:36

A vous communauté à nulle autre pareille
Assemblée de destins formée à la croisée des chemins
Vous qui avez marché, vous qui avez souffert
Vous avez été les étincelles de nos vies
Vous avez enflammé nos cœurs asséchés
Vos paroles ont été une source fraiche
Par vous les peuples se sont retrouvés
Par vous ils se sont regardés
Par vous ils se sont unis
Et la Terre a souri

A toi Arlan Anvari des hommes
Si noble et si grand
Ta parole a vibré en nous
Ni seigneur ni maitre
Mais homme et honneur
Puisse ton épée longtemps restée brandie

A toi Finaël des elfes
Parole mesurée et chant de rêve
Ta présence est signe de paix
Tu nous as portés de ta voix mélodieuse
Compagnie précieuse ami immortel
Puisses tu longtemps marcher à nos côtés

A toi Gunard des nains
Si fort et si droit
Ton amitié est d’airain
Ton marteau d’acier
Ta parole mesurée aussi précieuse que le diamant
Puisses-tu durer le temps des pierres

A toi Eggour des hommes lointains
Puissance intérieure et mystère
Ton regard voit si loin
Tu sais et tu portes les signes
Tu es comme la nervure des feuilles
Puisse le sable se mêler longtemps aux pierres de l’ouest

A toi Théojardin des Hobbit
Tu n’es pas le plus petit des grands
Ta sagesse est celle de la terre
Ton cœur comme l’eau claire
Ton amitié ciment fertile
Puisses-tu toujours y être l’épanouissement

Vous les hommes

Aux Cavaliers invincibles d’arthedain qui voliez derrière votre prince bousculant en ouragan de fer les myriades d’ennemis déchainés.
A vous ce thanghail infranchissable de la garde ailée qui se fit mur pour les trolls eux même. Quand le ciel devenait la pluie sombre de mort des archers dunedains.
Glorieuse est l’épée d’Eketta, fumante du sang des orcs qui d’un coup trancha le grand capitaine de Gundalok.
Victorieux est le seigneur de Dol Tinarë qui seul face à l’ennemi rallia les hommes dont les cœurs tremblaient.


Vous les nains

Aux guerriers dont la charge du Pic d’acier perça le flanc des orcs et qui vit la garde de la porte de kazad Dûm porter la mort au sein meme des troupes ennemies fuyant les masques de terreurs.
Aux lanceurs de hache si puissants qui derrière Dwarli crucifièrent un grand troll.
De fer est le roi Hürin porte de pierre, dont la hache trancha d’un coup le maitre des wargs et sa terrible monture.


Vous les elfes

A vos voix dont le chant cristallin conforta si solidement nos cœurs dans la terreur d’un ennemi si grand.
A votre œil si infaillible que l’ennemi est mort avant de vous avoir vu.
A ces éclairs de lame qui frappèrent l’ennemi comme la foudre rompant dans un souffle comme un vent d’automne le cercle immonde qui anéantissait les dunedains sur la crête avancée.
A Calëtir qui à la tête des 20 hauts elfes bloquât sans fin les hordes sauvages dans l’étroit passage des pentes.
A Itahyanda qui d’un seul geste, comme une fleur que l’on cueille, décapita Gârkul seigneur noir d’Angsûl

Aux héros combattants de l’abime du Mornaïngor
A Nordri et Faerin nains au courage inégalé
Qui menère tant des leurs à ce combat désespéré aux bords du vide
A Orméador chevalier fidèle modèle des hommes d’honneur
Et à tous les fiers humains tombés à ses cotés face aux trolls blancs
A Farnesinde maitre et sage centenaire tombé sous les coups démoniaques
A Eleindome au cœur triste venu chercher son destin
A Heruelenya le grand gardien si puissant et si haut
Et à tous les elfes qui risquèrent à leurs cotés leur immortalité pour la Terre.

Au sourire qui nous enflamme d’Abdelbatine,
à la main si douce à nos plaies de Farnësinde,
au regard sage et doux d’Amaureamalta
à la couronne blanche si haute d’Argeleb,
à l’épée si ferme des Forros,
au courage des Emerie,
a la parole des Hyarr,
à la valeur des Orros,
à la fidélité des Noirin,
a l’inébranlable Arkenphar,
a Naâr Arkenshâk d’acier et d’argent,
a Elladan et Elrohir belles gens et belles lames
A tant d’autres, sans qui rien n’aurait été…

Longtemps ces chants montèrent, régulièrement accompagnés des chœurs venus des jardins, des murs ou de la cour de marbre du palais et grande fut la fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Chant des héros (par Mortelune)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» La Mortelune.
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destins étranges en Terre du Milieu :: JEU DE ROLE :: RP inter-scénarios-
Sauter vers: